ISSA

1#

2#

3#

4#

5#

6#

7#

8#

9#

10#

11#

12#

13#

14#

15#

16#

17#

18#

19#

20#

21#

22#

23#

24#

25#

26#

27#

Texte recueilli dans le carnet confié à Issa:

Issa Hassane
professeur de français dans le lycée de Tillabéry.

(25) 1 Un nouveau soleil se lève. Des arbres tristes, promesse de chaleur pour une journée torride. Pour une vie d’angoissée.

(24) 2. Un Talibé = dans le soleil de midi, insupportable, un enfant cherche sa pitance journalière. Il faut que notre société ait pitié.

(23) 3. Feux optiques à un carrefour = un investissement un peu trop pour la régulation d’une circulation qui ne demande pas une telle extravagance.

(21-22) 4. Une brousse calme et déserte= pas d’arbres, quelques arbustes rabougris par des hommes, pas d’animaux, pas de vie.

(20) 5. Une colline au sortir de la ville = signe de l’aridité et de l’austérité de la vie.

(19) 6. 7h30 du matin = 2 élèves devant une classe. Il est pourtant l’heure; les autres courent pour venir en classe. C’est toujours comme ça.

(18) 7. Maisons misérables = signes visibles d’une misère ambiante.

(17) 8. Collines rocheuses = par ces temps de chaleur, la vie est enfer par ces coins perdus du monde. C’est une partie du monde oublié.

(15) 9. Entrée de l’hôpital = une vue chic extérieure, à l’intérieur la maladie et la mort…

(13) 10. Ateliers des forgerons = autour de ces lieux de travail, des ordures ménagères des quelles on semble ne pas se soucier.

(11) 11. Un chamelier = sur le dos du chameau des sacs de céréales. Venu des brousse lointaines, l’homme est venu chercher dans la ville quelque grains en attendant la période difficile de la soudure. Déjà les paysans mangent sur les marchés. Les grenier sont vides, les récoltes ayant été misérable.

12. Le travail du ban:: = encore les signes de la pauvreté. La saison des pluies approche, il y en a qui ont déjà commencé a réhabiliter leurs maisons en ba::: en attendant les pluies.

(7)) 13. Des enfants à dos d’âne = un ou plusieurs enfants qui ne vont pas à l’école.

14. des habitants de la brousse arrivent en ville avec des fagots de bois portes par des ânes. vendre et acheter un peu de céréales pour repartir en brousse. Le seul moyen de survivre mais cela se fait au péril de la brousse où on tue tous les jours les arbres.

15. Même image à une autre niveau ( rentrée dans la ville)

( Cependant je ne suis pas très sur de l’ordre des images à partir de 12)

16. la scolarisation des enfants = encore et toujours un défit dans une société qui se paupérise chaque jour davantage.

17. des classes tombent = des infrastructures dérisoires pour une école à rebâtir…

18. Paillotes = une classe dessolée, conditions difficiles dans notre école pour enseigner.

19. Panorama = maisons en dur, cases, misère et mieux-etre se côtoient dans notre société aussi dans l’indifférence.

20. Chez un gardien de service = un hangar pour élever des animaux et joindre les deux bouts.

21. Cases misérables = il y a des pauvres chez nous, :::::::::: le grand nombre, mais il y a surtout les misérables que la brousse aride à chassés et qui viennent se réfugier dans la ville impitoyable.

22. Même image que 21.

23. des maisons tristes = là les hommes survivent dans l’enfer des tropiques.

Remonter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>